mardi 6 novembre 2018

Il y a cinq ans

Il y a cinq ans, Marius foulait le sol français. Une nouvelle vie s'offrait à lui. Une nouvelle langue, de nouvelles personnes à apprivoiser, de nouveaux paysages à aimer, de nouvelles saveurs à appréhender... Mais certaines choses n'ont pas changé : son émerveillement, sa vivacité d'esprit, sa détermination à toute épreuve, sa sensibilité, son extrême gentillesse, son esprit têtu, son optimisme et sa capacité à aimer et se faire aimer. 
Il y a cinq ans, je quittais le sol vietnamien. Une nouvelle vie s'offrait à moi. Un nouveau statut, un nouveau rôle, le rôle de ma vie, de nouvelles émotions et sensations à découvrir, de nouvelles priorités... Mais certaines choses n'ont pas changé : mon émerveillement face à ce petit bonhomme si touchant, ma fermeté pour le cadrer, mon amour qui a grandi, grandi, grandi, mon envie de donner le meilleur de moi-même pour lui. 

Cinq ans déjà. C'était hier. C'était il y a une éternité. 

Mon fils, je t'aime d'un amour inconditionnel et éternel. Merci de faire partie de ma vie. Tu es un garçon formidable et unique.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez-moi vos commentaires... Encore et encore!